Cette traduction a été fournie au secrétariat par le gouvernement français. L'anglais étant la langue officielle de la CBI, cette traduction est fournie à titre d'information uniquement. Traduction à la date du 21/10/2008.

L'Environnement

Its effects on global whale abundance and how this is monitored

L’environnement Effets de l’environnement sur les stocks de baleines
SOWER Programme de recherche sur les baleines et les écosystèmes de l’océan austral
SOCER Lien vers la page de présentation du Rapport sur l’état de l’environnement des cétacés                                             
Sons Lien vers la page contenant des enregistrements sonores de baleines effectués lors de la campagne SOWER                                                            

 


L’ENVIRONNEMENT ET LES STOCKS DE BALEINES

Avec une conscience accrue du fait que les baleines ne doivent pas être dissociées de l’environnement marin dans lequel elles vivent et que des évolutions néfastes peuvent menacer les populations de baleines, la CBI a décidé que le comité scientifique accorderait la priorité aux recherches concernant les effets des transformations de l’environnement sur les cétacés. Le comité scientifique a examiné cette question dans le cadre de la procédure de gestion révisée (RMP) et a estimé que la RMP permet de traiter ces préoccupations de manière adéquate. Toutefois, le comité a précisé que les espèces les plus menacées pourraient bien être celles – leur population étant très réduite – pour lesquelles la RMP, si elle était appliquée, n’autoriserait aucune capture. La CBI a adopté des résolutions réaffirmant l’importance de ces questions et encourageant le comité scientifique à renforcer la collaboration et la coopération avec les organisations gouvernementales, régionales et d’autres organisations internationales travaillant sur des questions connexes. Les recherches correspondantes seront menées dans le cadre du programme SOWER de la CBI.

Outre les travaux menés lors de ses réunions annuelles (au cours desquelles un sous-comité traite des questions liées à l’environnement), le comité scientifique a organisé deux ateliers, l’un en mars 1995 en Norvège, sur les effets des polluants chimiques, et l’autre aux Etats-Unis, sur les effets des changements climatiques et de la réduction de la couche d’ozone en mars 1996. Ces deux ateliers initiaux ont été suivis par l’élaboration de deux projets de recherche multinationaux et multidisciplinaires.

POLLUTION 2000+ a un objectif double : d’une part, déterminer l’existence de liens prédictifs et quantitatifs entre les bio-marqueurs (de l’exposition aux PCB et/ou des effets des PCB) et les niveaux de PCB dans certains tissus ; et, d’autre part, valider/étalonner les techniques d’échantillonnage et d’analyse. (Cliquez ICI pour consulter le numéro spécial du Journal of Cetacean Research and Management consacré à ce sujet)

SOWER 2000 examinera l’influence de la variabilité temporelle et spatiale dans le milieu physique et biologique de l’Antarctique sur la répartition, l’abondance et la migration des baleines. Ce programme prévoit une coopération avec d’autres grands programmes de recherche tels que le programme de la CCAMLR et le GLOBEC de l’océan austral. En complément des informations sur les baleines, fournies avec le précédent lien, des données générales sur les campagnes sont disponibles avec les liens suivants : GLOBEC de l’océan austral Royaume-Uni, GLOBEC de l’océan austral Australie et GLOBEC de l’océan austral Etats-Unis.

A la suite des deux ateliers, la Commission a adopté en 1996 une résolution visant à établir un groupe de travail permanent du comité scientifique sur les préoccupations liées à l’environnement, pour examiner les recommandations spécifiques des deux ateliers et, si nécessaire, prendre des mesures à cet égard. Le groupe de travail permanent s’est réuni pour la première fois en 1997. Depuis, des thèmes importants ont été traités chaque année, notamment les questions liées aux polluants et aux contaminants, la dégradation physique et biologique des habitats, l’impact du bruit, les effets de la pêche, les questions liées à la région arctique et les phénomènes de maladie et de mortalité.

L’atelier qui s’est tenu en 2002 sur le thème de la compétition entre les cétacés et la pêche et un projet d’atelier consacré à la dégradation des habitats constituent d’autres avancées.


PROGRAMME DE RECHERCHE SUR LES BALEINES ET LES ECOSYSTEMES DE L’OCEAN AUSTRAL (SOWER)

Au milieu des années 1970, le comité scientifique de la CBI a mis en place un vaste programme de recherche intitulé la « décennie internationale de la recherche sur les cétacés » (IRDC). L’une des composantes essentielles de ce programme consiste en une série de campagnes internationales dans l’Antarctique (indépendantes des opérations de chasse), réalisées dans le but d’obtenir des estimations d’abondance des petits rorquals de l’hémisphère sud. Le moment le plus approprié pour ce faire est l’été austral, lorsque les animaux se nourrissent près de la glace. La première campagne a eu lieu en 1978/79 avec deux navires (et leurs équipages) généreusement fournis par le gouvernement japonais, avec à leur bord un groupe de scientifiques. La conception du programme de recherche incombe au comité scientifique de la CBI. Cette approche est celle appliquée jusqu’à présent à toutes les campagnes. Entre 1980/81 et 1986/87, l’URSS a également fourni un navire. Le programme IRDC a pris fin en 1996/97 pour être remplacé par le programme de recherche sur les baleines et les écosystèmes de l’océan austral (SOWER).

En grande partie pour répondre aux préoccupations liées à la faible abondance des baleines bleues dans l’hémisphère sud, et notamment en ce qui concerne leur protection depuis le milieu des années 1960, un programme de recherche consacré aux grandes baleines à fanons a été mis en œuvre par le comité scientifique. Les travaux sur les baleines bleues ont été notamment intégrés aux campagnes d’observation traditionnelles dans l’Antarctique. Le programme inclut également la collecte d’échantillons de biopsies de peau de baleines vivantes et d’enregistrements sonores de baleines bleues en vue de déterminer l’importance des stocks et l’identité des espèces et d’améliorer les méthodes d’estimation d’abondance pour les populations rares. A mesure que des techniques seront développées, l’accent portera de plus en plus sur la recherche environnementale intégrée associant l’abondance des cétacés et leur répartition à des facteurs écologiques.

Les campagnes se sont déroulées avec succès pendant plus de 23 ans, couvrant une distance totale d’observation allant jusqu’à 70 340 milles nautiques en 2000/01, pendant 2 448 jours de navigation dans l’Antarctique. La collaboration inhérente au programme se traduit par la participation de 69 chercheurs internationaux originaires de 14 pays du programme.

Les campagnes sont à l’origine d’une grande richesse d’informations sur la répartition et l’abondance des cétacés dans les eaux situées au sud du 60°S. Une présentation générale des campagnes est disponible dans les publications suivantes :

Branch, T.A. et Butterworth, D.S. 2001. Estimates of abundance south of 60ºS for cetacean species sighted frequently on the 1978/79 to 1997/98 IWC/IDCR-SOWER sighting surveys. Journal of Cetacean Research and Management. 3(3):251-70.

Branch, T.A. et Butterworth, D.S. 2001. Southern Hemisphere minke whales: standardised abundance estimates from the 1978/79 to 1997/98 IDCR-SOWER surveys. Journal of Cetacean Research and Management. 3(2):143-74.

Kasamatsu, F., Hembree, D., Joyce, G., Tsunoda, L., Rowlett, R. et Nakano, T. 1988. Distribution of cetacean sightings in the Antarctic: results obtained from the IWC/IDCR minke whale assessment cruises, 1978/79 to 1983/84. Rapport Commission baleinière internationale. 38:449-87.

Matsuoka, K., Ensor, P., Hakamada, T., Shimada, H., Nishiwaki, S., Kasamatsu, F. et Kato, H. 2003. Overview of minke whale sightings surveys conducted on IWC/IDCR and SOWER Antarctic cruises from 1978/79 to 2000/01. Journal of Cetacean Research and Management. 5(2):173-201.